Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 16:32
En ce dimanche, on vous propose « une BD sur la MB du BD »*, comme aurait pu le dire Laurent Bruel, auteur de La Méthode Bernadette, bande dessinée publiée en 2008 dans la collection Imagème qu'il dirige aux éditions Matière.

MB Couverture
Le livre repose sur un montage d'images en noir et blanc, celles des sœurs Bernadette, que le texte de Laurent Bruel, succinct et efficace, vient éclairer pour proposer une lecture, une interprétation de ce que fut l'histoire de cette célèbre méthode de catéchisme imaginée à Thaon-les-Vosges par l'abbé Bogard et dessinée par sœur Marie de Jésus : une arme pour tenter de lutter contre le modernisme, le communisme, le cinéma et tout ce qui pervertit, une théorie et une méthode pour remettre les bonnes âmes dans le droit chemin.

planch mb2
planch mb6Couverture et planches de La Méthode Bernadette ©Éditions Matière, 2008

L'éditeur de ce livre aurait pu se contenter de reproduire les images de la Méthode Bernadette, suffisamment parlantes et graphiques pour susciter à elles seules l'intérêt. Laurent Bruel a au contraire choisi d'effectuer un véritable travail d'édition, à partir du matériau qui lui été offert, agençant les images une à une jusqu'à reconstituer l'histoire de leur création, apportant à chacune d'elles un éclairage discret destiné à en souligner le propos ou à premettre de s'en distancier… Un travail personnel assez audacieux, assorti d'une préface (François Cheval) et d'une postface (Sonia Floriant) qui reviennent sur le contexte historique, politique et social de la Méthode.

——————

La Méthode Bernadette apparaît sur le marché en 1934, en même temps que les fascicules illustrés de La Miche de pain publiés sous l'égide de l'Église catholique (textes de Marie Tribou, illustrations d'Odette Fumet). On est à la veille du Front populaire et de la Seconde Guerre mondiale.
Radicalement indépendante de l'Église, la Méthode Bernadette est une méthode d'imprégnation par l'image  –  « Ut Videant », « Ce qu'ils doivent voir »  –, la parole et le chant : dans un premier temps l'œil déchiffre la vignette, puis le catéchiste donne une courte explication de deux lignes qui est  soigneusement notée sous l'image avant d'être chantée à haute voix.  Le message est souvent agressif, voire violent.
La “silhouette“, par l'absence de détails, capte l'attention, retient l'œil, le noir sur le blanc du papier donnant relief et perspective aux formes. On connaissait les ombres chinoises, les « Scherenschnitte » autrichiens ; ici, les images en trois dimensions se succèdent et les silhouettes s'animent.

MB-vignette-1.png
Le procédé de fabrication est illustré dans une série de 17 lettres-tableaux qui forment les mots « Méthode Bernadette » :
1. L'abbé Bogard couche l'idée sur le papier en effectuant un croquis d'intention
2. Sœur Marie de Jésus compose l'image première
3. Le dessin est mis au point au format définitif, après avoir subi quelques retouches et modifications
4. Les sœurs de la communauté se chargent du transfert sur calque, de la mise en pochoir, du découpage et de l'encrage

MB-lettre-M.jpg   MB-lettre-T.jpg   MB-lettre-D.jpg
Images ©Sœurs Bernadette de Saint François de Sales / clichés musée Nicéphore Niépce

La Méthode : 4 séries de 150 tableaux, soit 600 tableaux soigneusement codifiés et répertoriés, et six mois pour réaliser artisanalement une série. Aussi, face au succès grandissant de la Méthode, les 60 petites mains ne suffisent plus. En 1937, le procédé de fabrication est modernisé et confié à l'imprimerie : le graveur taille le pochoir dans une plaque de zinc qui sert de matrice pour l'impression. La Méthode Bernadette devient rapidement une véritable industrie : cartes postales, vignettes à coller, panneaux, livrets, produits dérivés (jeu de loto en 15 planches, vignettes-timbres, cartes géographiques, films). La distribution est confiée à la Maison du bon livre, fondée à Thaon-les-Vosges face à la « Ruche » où œuvrent les sœurs Bernadette.

MB-vignette-3-copie-1.gif
Petite chronologie :

1924 : l'abbé Bogard a l'idée d'une nouvelle méthode de catéchisme
1934 : la Méthode Bernadette est lancée sur le marché, en même temps que les périodiques de La Miche de pain
1937 : la fabrication de la Méthode est confiée à l'imprimerie Humblot et Cie de Nancy, tandis que La Miche de pain fait paraître ses derniers fascicules
1941 : la Méthode est distribuée dans les missions, soit près de 80 pays
1951 : l'exploitation et la reproduction de la Méthode est confiée aux Presses missionnaires des éditions Saint-Paul, à Issy-les-Moulineaux ; de nouvelles séries voient le jour, des séries de 10 silhouettes en couleur
1958 : mort de l'abbé Bogard, quelques mois avant la mort du pape Pie XII
1962 : la proclamation du concile de Vatican II, par le nouveau pape réformateur Jean XXIII, sonne le glas de la Méthode
1969 : mort de sœur Marie de Jésus


Les archives des sœurs Bernadette ont été confiées par sœur Henriette Berquand au musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône en mai 2005.

Un documentaire, écrit par Sonia Floriant et réalisé par Sandro Sedran en 2008, a été produit par les éditions Cinéphore, Camera Lucida : Les Silhouettes noires des sœurs sans blanc :



* « Une bande dessinée sur la Méthode Bernadette du Bon Dieu » !

———————

Coup d'œil sur les « consœurs »  :


Miche-pain-1.jpg
        DieuEtatPeche
EtatPecheTXT
La Miche de pain, 1934-1937

• • •

NMP couverture
NMP-90.jpg   NMP-107.jpg
La Nouvelle Miche de Pain, Pierre Téqui éditeur, 1988

• • •

JED-couverture-1.jpg    JED-couverture-2.jpg
Jésus est Dieu, Pierre Téqui éditeur, 2004


À méditer ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Gone Fishing - dans Portrait du dimanche
commenter cet article

commentaires

  • : Gone Fishing
  • Gone Fishing
  • : Pour cliquer des yeux
  • Contact

Page Facebook

Facebook_icon.gif

Rechercher

Catégories