Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 23:59

caran_dache1.gif

Autoportrait

 
Emmanuel Poiré est un dessinateur et humoriste français né en 1858 à Moscou où il passe une grande partie de son enfance. Arrivé en France en 1877 pour accomplir ses obligations militaires, très vite inspiré par les nombreux uniformes qu'il croise, il prend goût pour le dessin et la caricature. Le pseudonyme de Caran d'Ache (transcription phonétique russe, "karandache" signifiant "bout de crayon") s'impose à lui dès ses débuts dans la presse satyrique.
 
Il s'intalle à Montmartre et participe activement au mouvement engendré par la revue Le Chat noir dans laquelle ses Histoires sans paroles sont publiées par Rodolphe Salis.

 

caran_dache11.jpg

Plaques d'aluminium réalisées par Barrat d'après les dessins de Caran d'Ache pour L'Épopée

 

Il connaît un grand succès avec L'Épopée, une pièce de théâtre militaire en ombres chinoises sur les batailles napoléoniennes, et sera dès lors considéré comme un spécialiste de la vie militaire française.

 

caran_dache12.jpg

Maestro, 1894

 

Il se lance en 1894 dans la réalisation de la première bande dessinée muette, un roman dessiné intitulé Maestro, mais le projet ne voit pas le jour. Quelques planches retrouvées et révélées par Thierry  Groensteen seront reproduites par la revue 9e Art en 1997, puis la quasi-totalité par le Musée de la Bande dessinée d'Angoulême (CNBDI) en 1999.

 

caran_dache8.jpg

Le Rire, 27 mai 1899

 

Plus apprécié pour son trait sûr, plein de mouvement, et pour son sens de la gestuelle que pour ses valeurs (fervent nationaliste, antirépublicain, antisémiste et antidreyfusard), il collabore à plusieurs journaux et revues tels que Le Courrier français, Le Figaro, L’Illustration, La Revue illustrée, La Chronique parisienne, Le Rire, La Caricature ou encore La Libre parole illustrée, hebdo antisémite fondée par Édouard Drumont. Il co-fonde en 1898 la revue antidreyfusarde Psst... ! et y publie de violentes illustrations. Sa notoriété dépasse les frontières et ses dessins sont publiés en Amérique, dans le Harper's Magazine notamment.

 

caran_dache10.jpg

A propos de l'Affaire Dreyfus, Le Figaro, 14 février 1899

caran_dache2-copie-1.gif

Harper's New Monthly Magazine Volume 82, Issue 488 (January, 1891)

 

Atteint de neurasthénie en 1903, il se convertit peu à peu à la conception de jouets en bois : silhouettes d'animaux découpées et peintes, vendues comme des œuvres d'art pour les enfants, mais  appréciées également des parents. 

Il décède à Paris en 1909.

 

caran_dache6.jpg

caran_dache3.jpg

caran_dache4.jpg

caran_dache5.jpg

Feuillets publicitaires pour les jouets Caran d'Ache, glissés dans la revue Lectures pour tous, 1909

 

La société de crayons Caran d’Ache verra le jour en 1924 à Genève. Son fondateur, Arnold Schweitzer, proclama : « Notre firme ne pouvait choisir meilleur nom pour griffer ses produits de haute qualité. »

 

+ d'infos :
Portrait complet et précis de Bertrand Tillier sur Archives de France.
La revue Le Rire a été numérisée par le CNBDI et est accessible en ligne ICI et le fonds Caran d'Ache est en cours de numérisation.
Les feuillets manuscrits de Maestro conservés au Louvre sont consultables dans l'inventaire des Arts graphiques.
Un courrier adressé au directeur du Figaro en 1894 à propos de Maestro est retranscrit sur Pressibus.
Des trésors de la littérature graphique du XIXe sur Töpfferiana, dont beaucoup de dessins de Caran d'Ache.
Encore plus de jouets, de manuscrits et de dessins sur le site du Ministère de la Culture.

 

caran_dache7.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Gone Fishing - dans Portrait du dimanche
commenter cet article

commentaires

  • : Gone Fishing
  • Gone Fishing
  • : Pour cliquer des yeux
  • Contact

Page Facebook

Facebook_icon.gif

Rechercher

Catégories