Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:12
Retour sur l'adaptation en bande dessinée par Lionel Tran (scénariste), Valérie Berge (photographe) et Ambre (dessinateur) du célèbre roman Une trop bruyante solitude de l'écrivain tchèque Bohumil Hrabal (1914-1997).

Hrabal-Solitude-1.gif

Ancien chef de gare et machiniste de théâtre, Bohumil Hrabal dresse dans ce roman le portrait du solitaire Hanta, ouvrier alcoolique et illettré, qui passe ses journées au fond d'une cave sombre, à pilonner des tonnes de livres sur une presse mécanique. Fasciné par son métier, mais rongé par la culpabilité, Hanta entasse chez lui depuis trente-cinq ans les livres qu'il est parvenu à sauver de la destruction – tel un preux chevalier de la littérature – jusqu'au jour où, devenu lui-même inutile, il est tout bonnement balayé, gommé, remplacé par une machine.
Le roman de Hrabal, en partie autobiographique, propose une réflexion mélancolique sur la disparition du monde ouvrier et de la culture, sur l'exclusion et le peu de place laissé à l'individu dans le monde moderne, qui n'est pas sans rappeler la bibliothèque de Borgès…

Hrabal-Solitude-2.gif
Pour l'adaptation, le trio a privilégié l'aspect dramatique du roman et choisi d'occulter les passages humoristiques. L'atmosphère du roman est merveilleusement restituée par les traits acérés, lourds et tourmentés d'Ambre – qui réinterprète graphiquement à la plume, en se jouant de la saturation et des contrastes, les photos prises à Lyon par Valérie Berge pour reconstituer la Prague de Hrabal – et par le monologue poignant, imaginé par Lionel Tran, souvent habilement décalé, d'un homme qui cherche un impossible remède à sa trop grande solitude.

Hrabal-Solitude-3.gif
Un travail expérimental de plusieurs années, très abouti. Un album dense, violent, d'une rare intensité émotionnelle, à la fois déroutant et magnifique. À tel point qu'on rêverait d'une adaptation par les mêmes auteurs de Trains étroitement surveillés ou de La Chevelure sacrifiée dudit Hrabal.

L'album a été accompagné à sa sortie, en 2003 et 2004, d'une impressionnante exposition installation destinée aux salons, médiathèques et bibliothèques, mise en scène par Lionel Tran et Éric Terrier, mêlant photographies originales, recréation en dur de la chambre de Hanta et du pilon, court-métrage et présentation du travail d'adaptation.
Présenté à Prague, l'album a été publié par l'éditeur tchèque Mata, qui en a profité pour rééditer parallèlement le chef-d'œuvre de Hrabal avec des illustrations extraites de l'album.

Une trop bruyant solitude
, Tran, Berge et Ambre, 6 pieds sous terre, 2002.

+ d'infos

Un dossier très complet sur la genèse du projet et les auteurs est disponible sur le site de 6 Pieds sous terre
Un interview très intéressant de Lionel Tran à propos de l'album ICI
Le site d'Ambre

D'Ambre et Tran, chez le même éditeur : Le Journal d'un looser, 1999, et Une année sans printemps, 2002.

Planches extraites de l'album ©6 pieds sous terre

Partager cet article

Repost 0
Published by Gone Fishing - dans Édition
commenter cet article

commentaires

  • : Gone Fishing
  • Gone Fishing
  • : Pour cliquer des yeux
  • Contact

Page Facebook

Facebook_icon.gif

Rechercher

Catégories